Donner à entendre les petites voix d’Afrique, d’Asie et d’Europe tout en restant reliés à ce qui nous entoure, nous interpelle, nous touche, voilà la gageure sans cesse renouvelée que nous nous sommes assignée.

Nous plaçons notre saison 2018-2019 sous la bannière de Tony et son cerf-volant qui nous feront voyager sur le continent américain et nous permettront de voir que l’exil est en tout lieu semblable, avec son lot de renoncements et de douleurs, de solidarités et d’espoir en un avenir meilleur. Haut dans le ciel, porté par le vent, le cerf-volant se moque des tracés et des rites
que les hommes ont inventés pour marquer « leurs territoires », alors que Tony, sur la terre ferme, est confronté aux frontières, soumis aux droits de passage, aux vexations et aux refoulements. Ce fil ténu qui relie l’enfant et son cerf-volant souligne le fossé entre l’espérance solaire de liberté et la réalité terrestre qui est parfois si étriquée à force de préjugés.

Portée par le cerf-volant de Tony, notre saison 2018-2019 nous permettra de découvrir la naissance et le développement urbain et artistique d’une ville africaine, Casablanca, d’écouter des airs venus d’ailleurs, de Palestine, d’Inde,d’Afghanistan, de la mer Égée, de Grèce, de Turquie ou d’Afrique, de saliver sur les bons petits plats préparés par Elias à Tazzeka ou à Paris, et de nous délecter des vers du grand poète turc, Nazim Hikmet ou d’apprécier Shakespeare en darija (arabe dialectal).

Fermez les yeux… tendez bien l’oreille… Écoutez les petites voix… Le cerf-volant de Tony commence son ascension… Et nous, notre saison.

 

Au plaisir de vous retrouver à l’une ou l’autre de nos manifestations.

Amicalement, Ridouane ATIF
Président de Diwan en Lorraine